L'Air Du Temps

Retour en Rugby

Haka d'ouverture de la coupe du monde de rugby 2011 en Nouvelle-Zélande

 

Et bien oui me revoilà, après une longue absence estivale, bien employée à (ne pas) gagner ma vie en bossant. Et premier article de retour de vacances : la coupe du monde de rugby. Oui, tout le monde en parle, et on sait que la France est actuellement 5e du classement, derrière la Nouvelle Zélande (les All-Blacks, que j’adore), l’Australie, l’Afrique du Sud et l’Angleterre. Devant le Pays de Galles, l’Ecosse et l’Irlande. Rien ne vous choque? Moi, si. On est le seul pays à ne pas parler anglais du top 8 de la coupe du monde de rugby. Alors je ne voudrais pas dire, mais c’est quand même étrange. On est tout autant la patrie du rugby que l’Angleterre, non? Clermont-Ferrand (Montferrand, dirons les puristes), Toulouse, Biarritz, Bourgoin et les autres, c’est du poulet, peut-être? Et notre Cromagnon national, qui vante les voitures et les assurances?

Bon, d’accord, j’en rajoute peut-être un peu. Mais rien qu’un peu. Pourquoi les colonies anglaises (pas toutes) ont-elles adopté le rugby et pas les colonies françaises? Serait-ce à dire que la France a eu une politique de colonisation moins culturelle, axée uniquement sur l’éducation théorique et la répression alors que l’Angleterre n’a pas négligé les vertus d’un sport d’équipe (quoi de plus fédérateur que de courir à XV derrière un ballon?) et d’un sport tout court? Certainement pas, voyons. Et ce n’est sûrement pas dû au fait que les colonies françaises étaient peuplées d’hommes africains, qui, comme chacun sait, ne sont jamais entrés dans l’histoire.

Bref. Petit manuel du rugby pour ceux qui ne connaîtraient pas : c’est un sport qui se joue en trois mi-temps (oui…). La première est généralement consacrée à bourriner l’adversaire au moyen de coups de poings judicieusement décochés lors de mêlées (mais si, vous savez, ces gros tas de joueurs au milieu du terrain, qui ont l’air de se faire des mamours), quand l’arbitre ne voit pas, la seconde à bourriner les remplaçants de l’adversaire (qui est sorti du terrain sur une civière)quand l’arbitre ne regarde pas, la troisième à fêter la fin du match entre rescapés, parfois à l’hôpital, toujours avec force alcool et charcuterie.

Le joueur de rugby moyen se doit d’être « un beau bébé », c’est-à-dire mesurer au moins 1,85 m. et peser au moins 95 kilos. Le poids ne doit pas excéder 145 kgs pour un joueur européen (les samoans, fidjiens et autres habitants des îles du Pacifique ont une dérogation). Les Américains et les Asiatiques participent aux tournois en qualité de figurants, quoiqu’on note désormais une certaine propension à la résistance et à l’effort chez les équipes asiatiques. A titre d’exemple, on notera que l’équipe japonaise a quand même réussi à marquer 7 points face aux All-Blacks Néo-zélandais, tout en arrivant dans le même temps à empêcher les All-Blacks de marquer 100 points (seulement 83). La perséverance japonaise, sûrement.

Les symboles du rugby :

  • Le ballon ovale. Il rebondit aléatoirement, comme s’il avait été conçu par un physicien vicieux (pléonasme) pour démontrer les théories quantiques dans notre monde qui n’a que quatre dimensions. Attention : un retour de ballon dans les gencives peut faire mal. Prévoir un protège-dents (mais alors vous ne pourrez plus hurler, et il faudra penser à l’enlever avant la troisième mi-temps).
  • Le Haka. Danse maorie réinventée tardivement pour faire peur aux autres équipes. Consiste à hurler des insanités en se tapant dessus pour faire peur à l’autre. Ne marche pas toujours avec des beaux bébés, mais le quidam moyen préfère s’enfuir face à une équipe entière de bébés (beaux ou pas, d’ailleurs) qui « danse ».
  • Les emblèmes ridicules. Entre le XV du coq, le XV du poireau, le XV du chardon, le XV de la rose et les autres, le monde (surtout l’Europe, en fait) n’est pas gâté. Peu importe. On ne cherche pas de noises à 22 gaillards de 120 kilos (15 joueurs et 7 remplaçants. Les soignants, quoique présents sur le terrain pendant presque toute la rencontre, ne participent pas aux danses/chants).
  • Le chiffre romain XV. Non, ce n’est pas la lettre x suivie de la lettre v. C’est le chiffre 15, pour indiquer combien de joueurs il y a dans chaque équipe, afin qu’ils s’en souviennent (les chocs ne facilitent pas le travail de mémoire).

A part ca, je vous assure que j’adore le rugby, sincèrement. Et que le Haka reste un très beau spectacle. Et que le rugby est infiniment plus intéressant que le football, où la stratégie reste un mot un peu compliqué (trois syllabes, attends) que l’entraîneur a peut-être prononcé une fois face aux journalistes, mais on l’a vite oublié. Honte aux fouteu(r)s, vive le rugby!

PS : en Nouvelle-Zélande, pour le début du championnat, ils ont fait des danses rituelles, rappelé le passé de l’île, fait des hakas et tout. Et en France, on aurait fait quoi? Picolé avec une baguette sous le bras et un béret sur la tête? Se déguiser en gaulois et bouffer des sangliers rôtis? Couper des têtes?

Publicités

À propos de Louis Tarpin

Traducteur indépendant, je voyage et vous propose mes services en freelance. Traduction, relecture, révision, écriture, transcription, d'anglais ou italien en français, je suis à votre écoute pour produire, ensemble, des textes de qualité. Je tiens également un blog de cuisine et de photographie.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Mieux Notés

Suivez-nous sur Twitter !

Nos derniers tweets

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :