Culture, Techniques

Sur la route des vacances culturées

Rowan Leaves With Hole, Andy Goldsworthy

C’est les vacances, et votre moitié, éprise de culture et de savoir, a décidé de vous emmener visiter le Louvre, admirer les Rencontres d’Arles ou assister au festival d’Avignon? Votre problème, c’est que vous ne connaissez rien à la culture (pas celle des haricots), et que vous avez peur de passer (avec raison) pour un inculte, une brute sans intérêt, juste parce que vous ne connaissez rien à Andy Goldsworthy, Martin Parr ou Thomas Mailaender? Ne paniquez pas. LesBloggersAnonymes vous fournissent une nouvelle fois un kit de survie.

Comment faire semblant de tout comprendre?
Il faut avoir l’air intelligent. Pour certains, notamment parmi les rédacteurs de ce blog, on est bien conscients que ce sera peut-être difficile, mais essayez quand même. Prenez l’air pénétré, froncez les sourcils en avançant les lèvres dans une moue vaguement arrogante mais surtout cultivé. Un peu comme un oenologue avant de goûter du vin, patientez longuement devant l’oeuvre avant de dire quoi que ce soit. Pendant ce temps, vous pouvez faire ce que vous voulez, compter les visiteurs, essayer d’imaginer le prix de l’oeuvre… N’importe quoi, on vous dit!

Oui, mais après?
Après, il va falloir parler. Un tas de personnes vont vous demander un avis sur l’oeuvre, surtout si vous avez bien réussi l’étape 1, auquel cas le public pensera que vous êtes vous-même artiste, directeur d’exposition ou critique d’art. Alors, que dire? Faites comme tous les critiques d’art : parlez sans savoir de quoi vous parlez, sans vous soucier du sens. Casez les mots « sensationnel », « générationnel », « innovant » (ou « novateur »), « humanité », « génie », « partage », « émotivité », « subjectivité du spectateur » et « développement de la personnalité à travers l’oeuvre », ainsi que divers autres mots que vous ne comprenez pas. Au besoin, inventez-en de nouveaux. Si on vous fait remarquer que ce que vous dites n’a aucun sens ou que vous inventez des mots, rétorquez que cette oeuvre est trop originale pour être décrite par les simples mots de tous les jours et que l’art ne s’adresse pas à la rationnalité mais à l’émotivité. On devrait vous laisser tranquille. Si toutefois ce n’est pas le cas et qu’on vous en redemande, n’hésitez pas et enfoncez le clou : toujours plus de génie novateur dans cette oeuvre subjective qui promeut le partage de soi!

Génial! Qu’est-ce qui se passe après?
Après, en général, on change d’oeuvre et on répète l’opération. N’oubliez pas l’opération 1! Elle n’a l’air de rien, mais si vous l’oubliez et passez directement à l’étape 2, on vous taxera d’abruti, de petit crétin ou de prétentieux snobinard. Si vous êtes à un vernissage ou une expo temporaire qui vient d’ouvrir, il y aura peut-être un buffet. Profitez-en! Et, si on vous redemande votre avis sur une oeuvre, même si vous ne savez pas de laquelle il s’agit, prenez un peu de temps pour faire semblant de réfléchir (assez semblable à l’étape 1, prendre l’air inspiré et concentré), puis répétez l’opération 2. Simple, non?

Super! Mais si on me demande mon avis sur un artiste en général, ou des informations plus précises sur lui?
Si on vous demande un avis sur l’artiste en général, répétez les opérations 1 et 2. Pas difficile. Si on vous demande des informations sur l’artiste, expliquez que les noms comptent finalement très peu, son oeuvre étant tout entière axée sur le partage, l’ouverture à l’autre, et que c’est finalement lui rendre hommage que de ne pas parler de lui. A ce moment, répétez l’opération 2 en commentant l’intégralité de l’oeuvre de cet artiste. Attention : le prénom de l’artiste peut être source de pièges. Ne mettez pas un pronom féminin pour un artiste masculin et inversement. En cas de doute, dites simplement « l’artiste », qui est un nom masculin, et accordez les pronoms et adjectifs à ce substantif, quel que soit le sexe dudit artiste. Désolé, mesdames et mesdemoiselles les féministes acharnées. Et messieurs les féministes acharnés, aussi.

Exercices pratiques :

•Voyons si vous avez bien retenu la leçon. Essayez de commenter cette oeuvre (un corrigé se trouve en dessous, mais ne regardez pas avant d’avoir écrit votre propre commentaire).

Abstract Painting, Martin Parr

———-

La fusion géniale de l’oeuvre et du spectateur créé une mise en abîme qui ne peut que nous suggérer l’exacerbation des passions humaines face à l’art, l’art, ce sentiment qui est véritablement la seule humanité que nous ayons encore. Car dans le monde d’aujourd’hui, construire une vie signifie également entrer en osmose avec la création, partager l’émotivité subjective de l’art, au-delà du simple rapport artiste-oeuvre-spectateur. Le spectateur doit prendre part à l’oeuvre, le spectateur est l’oeuvre. L’artiste doit également être spectateur, comme on le voit içi, afin de montrer son génie dans l’expression du partage, son génie dans l’émotivité, son génie de la composition. En un mot, montrer son art.

•Et pour cette oeuvre-ci, saurez-vous retrouver quelles personnes ont pu avoir ces réactions?

Sans Titre, extrait de la série Extrem Tourism, Thomas Mailaender

Sans Titre, partie de « Extrem Tourism », Thomas Mailaender

a)Le génie de l’auteur prend ici toute sa mesure, en représentant la fusion spectateur-oeuvre de manière très concrète, par la fusion des roches. La planche de surf sur laquelle se tient l’artiste symbolise sa position particulière : au-dehors tout en étant au milieu; créant et partageant. En-dehors par volonté d’être au-dessus, d’être différent, mais aussi en-dehors car rejeté par la lave-public, et inadapté à la lave-société. La chaleur de la composition, comme la chaleur de la lave, symbolise bien entendu la chaleur humaine qui manque aux sociétés contemporaines, à cause du décalage générationnel que déplore l’artiste à travers sa chemise « vieille » et sa barbe « jeune ».
b)Le partage est au centre de cette oeuvre humoristique, ce qui se remarque à la barbe réjouie du modèle. La lave qui l’entoure est le centre de cette photographie, symbolisant ainsi le partage générationnel : les uns sont au-dessus des autres. C’est ainsi l’émotivité humaine qui est représentée sous la forme matérielle d’une osmose parfaite, créant le cadre propice à la création, mais aussi à l’admiration du génie… Excusez-moi, je crois que l’on m’appelle un peu plus loin, je dois vraiment y aller.
c)Tiens, le buffet est ouvert. Vous prenez quoi? Un cocktail martini-whisky-coca-rhum on the rocks et flamblé au Grand Marnier? Bonne idée, la même pour moi!
d)Excusez-moi, ma femme passe son échographie dans dix minutes, je dois filer. A la prochaine, peut-être. Casse-toi pauv’ con.

——–

a)C’est bien évidemment un faux commentaire. Il est presque constructif, et semble dire quelque chose de cohérent, à défaut d’intelligent. Cela étant impossible dans le monde de l’art, ce commentaire n’en est pas un. L’auteur l’a inventé juste pour frimer.
b)C’est vous qui l’avez dit! Du moins, si vous avez bien suivi les conseils prodigués tout au long de cet article…
c)Gérard Depardieu
d)CENSURE

Voilà, vous êtes fins prêts pour un été de débauche culture et de biture savoir. Vous conserverez votre moitié et votre prestige culturel auprès d’elle. Peut-être même aurez vous l’occasion de trouver d’autres moitiés, qui deviendront alors des tiers, des quarts, etc, car, n’oubliez pas, le partage est le fondement même de ce sentiment d’humanité qui est au centre de l’art, base de la culture générationnelle et émotionnelle contemporaine.

Publicités

À propos de Louis Tarpin

Traducteur indépendant, je voyage et vous propose mes services en freelance. Traduction, relecture, révision, écriture, transcription, d'anglais ou italien en français, je suis à votre écoute pour produire, ensemble, des textes de qualité. Je tiens également un blog de cuisine et de photographie.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Mieux Notés

Suivez-nous sur Twitter !

Nos derniers tweets

%d blogueurs aiment cette page :