L'Air Du Temps, La Haine Ordinaire

Sarkozy est notre ami

Dessin de Cabu

Nicolas Sarkozy est un con. Il ne connaît rien à rien. Il est totalement inculte. Il ne sait ni parler ni écrire, pas même relire ses discours avant de -mal- les prononcer. Ok. Je pense que nous avons tous déjà lu au moins un article qui nous présentait cette image de notre président. Sauf que je pense que c’est une image erronée. Pourquoi? Eh bien je vais vous l’expliquer, comme il le dirait lui-même.

D’abord parce que, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire, il a initié de nombreuses réformes. Pas forcément bien pensées, rarement menées vraiment à bout, mais enfin il a tenu une promesse : celle d’être un candidat qui bouge. Personne ne pourra dire le contraire. Il fait même un peu Speedy Gonzales, à force.

Mais surtout, surtout, parce qu’il a modifié profondément et probablement durablement la vision qu’ont les français de la politique. Jusqu’en 2007-2008, les français étaient de droite, de gauche, du centre, écolos. Eventuellement d’extrême-droite ou d’extrême-gauche, même si on l’avouait rarement. Aujourd’hui, on est pour ou contre Nicolas Sarkozy.

C’est assez triste à dire, mais il a réalisé en France ce que Berlusconi a fait à l’Italie, à savoir vider le débat politique de la politique. En Italie comme en France, on est désormais pour ou contre le dirigeant. Et c’est une manoeuvre très habile. Réfléchissons un instant. Si l’opposition se concentre sur la personne du dirigeant, elle ne propose pas de programme concret; elle s’en prend simplement à lui, démontant son programme et critiquant. Et alors, quoi de plus simple pour le dirigeant en question que de démolir ses adversaires en affirmant « nos adversaires ne font que critiquer notre programme, mais que proposent-ils vraiment, eux?« .

De plus, si vous étalez votre vie privée au grand jour, vous offrez des prises de choix à vos adversaires. Certes. Mais après, il est si simple de dire que vos adversaires profitent de vos faiblesses humaines, que vous aussi vous êtes un homme comme les autres, avec ses défauts. Ajoutez à cela que vous pouvez balancer une ou deux allusions (même si vous ne savez rien, allez-y, ça aura un petit effet) sur la vie privée de vos adversaires, en riposte, et vous comprendrez tout l’avantage qu’on peut tirer d’un déballage de vie privée.

Ce qu’il faut, pour battre Nicolas Sarkozy comme Silvio Berlusconi, ce n’est pas s’opposer à lui. C’est cerner son programme, et ne pas le réfuter intégralement; retenir certains points. Et proposer un véritable programme politique, pas une critique humaine ou politique. Alors s’il vous plaît, mesdames et messieurs les opposants à Nicolas Sarkozy. Arrêtez de lui taper dessus. Laissez-le faire, sans critiquer, pour qu’on juge un vrai bilan politique et pas un homme. Ne lui faites pas le plaisir de le critiquer sans cesse.

Publicités

À propos de Louis Tarpin

Traducteur indépendant, je voyage et vous propose mes services en freelance. Traduction, relecture, révision, écriture, transcription, d'anglais ou italien en français, je suis à votre écoute pour produire, ensemble, des textes de qualité. Je tiens également un blog de cuisine et de photographie.

Discussion

4 réflexions sur “Sarkozy est notre ami

  1. Ah !
    Enfin un article qui défend (un peu) l’homme pour qui, il serait bon de le rappeler de temps en temps, la France a voté !
    Merci ! ^^

    Publié par Lexane Sirac | 05/18/2011, 10:42
  2. oui, enfin, il faut quand même signaler que, maintenant, la france, c’est lui ! son gouvernement existe plus, les décisions viennent de lui et par lui. C’est un roi !
    Quel autre moyen de le sortir de son trône que de l’ignorer (très dangereux) ou de lui faire comprendre qu’il n’est pas dans la bonne conduite en le critiquant ?

    C’est pas qu’il soit un mauvais président, comme tu dis, il bouge (chirac par exemple semblait bien plus momifié, bien que cela veuille aussi dire plus prudent). Mais, juste que certains de ses gestes sont trop brusques : résultat, y casse plus de vases qu’il ne déplace de murs.
    Faudrait lui apprendre à se concentrer !

    Publié par 07 | 05/19/2011, 09:57
  3. Alors… Je commencerai juste par préciser que la politique de la personne n’a pas commencé avec Sarkozy. Certes, il l’a exacerbée en mettant sa vie personelle au grand jour, mais les présidentielles (de la Vème) ont presque toujours été plus un vote pour une personne que pour des idées. La politique a souvent (toujours?) été plus axée sur la tête que l’on colle sur des idées que sur les idées elles-même.

    Et puis, ne généralisons pas trop quand même. Tout le monde ne réfute as intégralement ce que dit Sarkozy : mais quand on débat, les désaccords se mettent plus en avant que les accords. Quand on est content de ce qu’il fait, le plus souvent on se tait.

    Je ne dis pas que les médias, et que les autres hommes et femmes politiques ne vont pas trop loin dans leur généralisations, et je suis tout à fait d’accord quant à la séparation de la vie personelle et de la politique. Mais il me semble vite fait de nous mettre dans le même sac que l’Italie. Bon , je dis ça, mais vu que je ne vis pas en France en ce moment… :p

    Quant à mes propres inhibitions par rapport à notre cher Président, elles sont purement politiques et idéologiques. Mais il faut, bien sûr, accepter que quoi qu’on pense de lui, il est le visage de la France, et il faut bien s’y faire ^^

    Publié par Siddharth Madhusudan | 05/19/2011, 12:39
  4. Ouais, la politique de la personne, on a ca depuis de gaulle, mais avant au moins ils se comportaient en presidents !
    La, c’est un roi, comme je dis ! Il ne fait plus que bouger en tous sens, et, reformes initiees ou pas, il ne fait rien a terme…
    Je crois qu’on s’est un peu fait entuber…

    Mais tu as raison quand tu dis siddart qu’on vote plus a la personne qu’au programme : c’est partout pareil ! Pour un chef qu’on vote, pas une idee. Enfin moi, je pourrai pas. Mais on dirait que la c’est pour une idee de chef que j’ai vote… (oui, j’avais vote pour lui au depart)

    Mais a mon avis, c’est pas un programme qu’il lui faut, en face. Pas que. Aussi un autre chef, sinon il va repasser.
    Par contre, s’y faire… Ouais je suppose, jusqu’au moment ou on pourra de nouveau parler… Mais en attendant, il est en train de demonter tout ce qui pourrait lui fiare de l’ombre ! Deja Dsk qui saute en ce moment…

    Mais c’est bizarre quand meme : il est pas un chef d’etat, mais il est tres bon pour se faire designer comme ca ! Vous avez une explication Vous ?

    Publié par 07 | 05/21/2011, 10:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Mieux Notés

Suivez-nous sur Twitter !

Nos derniers tweets

%d blogueurs aiment cette page :