Culture

Langue de l’humour et humour de la langue (1/2, le français)

Pierre Dac (gauche) et Francis Blanche (droite) dans "Le Sar Rabindranath Duval"

Jeux de mots (laids), calembours, contrepets, et j’en passe. Quels frissons zexaltants zet jubilatoires ne nous réserve-t-elle pas, cette langue française? Qui se souvient encore du Sar Rabindranath Duval (Pierre Dac & Francis Blanche), du Dico Franco-Loufoque (Pierre Dac), de Raymond Devos (fils d’Abraham, entre autres), d’Alphonse Allais (fils de parents français mais honnêtes), et de beaucoup d’autres?

Aucune langue n’a une tradition de jeux de mots aussi longue que la langue française, ni aussi fournie. Depuis des siècles, nous modifions, jonglons, épinglons les mots, sous différentes formes, devenues depuis presque des institutions. Pourquoi? Que faisons-nous, et pourquoi sommes-nous différents des autres pays européens?

Tout d’abord, parce que l’Académie Française. Dès le moment où il y a une norme régulatrice, qui décide du correct et du faux, l’homme est tenté de braver l’interdit et de faire le contraire de ce qu’on lui dit. Bref, on dépoussière la langue, en jouant avec. Un peu comme une improvisation musicale sur un thème imposé. Ensuite parce que la langue française est exceptionnellement riche. Là encore, c’est à l’Académie qu’on le doit. Vu que presque tous les mots sont conservés, nous disposons d’une réserve de vocabulaire immense, qui permet de nombreuses variations.

Que faisons-nous, par exemple? Prenons le contrepet, ou la contrepèterie. La plus connue, il arrive à pied par la Chine, remonte à des temps lointains (très lointains, dans une galaxie lointaine, très lointaine…). Il en existe des dizaines, des centaines, des milliers, généralement grossières (on peut donc leur attribuer une double fonction de bravade d’interdit : l’interdit lexical (l’Académie) et l’interdit moral (l’Eglise, la bienséance…)), mais uniquement en français. Que je sache, aucune autre langue ne possède de répertoire connu comme le français de contrepets.

Quant aux variations linguistiques sur les mots (les jeux de mots, quoi), elles sont possibles grâce à la richesse lexicale du français. Analysons le jeu de mot. Il combine différents mots, qui, ensemble, deviennent risibles, au point qu’on délaisse généralement le sens. Exemple : Comment vas-tu, Yau de Poële? Pas mal, et toi Lamatelas? Ce qui permet de combiner des mots, c’est le grand nombre de mots. Plus il y en a, plus il est simple de trouver une combinaison drôle. Logique. Et comme le français (la langue, bien entendu) est conservateur, eh bien… notre vocabulaire amasse des mots depuis trois siècles. D’où le nombre de mots qu’on trouve dans un dictionnaire. D’où le nombre de jeux de mots.

Cependant, le sens peut parfois être conservé, et c’est alors la prononciation qui rend comique le texte. Exemple : Ave Travia […] toi qui vois au-delà des trou…bles. Presque toutes les phrases de Trichelieu (Reflets d’Acide, téléchargeable gratuitement au lien ci-dessous) reposent sur ce double sens que peuvent acquérir les mots lorsqu’on les prononce différemment, ou même le double sens de nombreux mots, qui peuvent décrire deux réalités tout à fait différentes (sexuelles, dans le cas tricheliesque). Parce que la langue française, si elle a un vocabulaire très étendu, comporte également de nombreux quasi-synonimes. En fait, presque tous les mots français sont polysémiques (ils ont plusieurs sens). Ce qui permet, vous vous en doutez, un grand nombre de blagues.

Lectures et films :

… et tant d’autres livres, chansons, sketches et autres. Envoyez-moi par mail ou en commentaire ceux que vous désirez ajouter

Bien entendu, d’autres cultures, d’autres langues, appellent d’autres types d’humour…
(à suivre)

Suite : L’anglais

Publicités

À propos de Louis Tarpin

Traducteur indépendant, je voyage et vous propose mes services en freelance. Traduction, relecture, révision, écriture, transcription, d'anglais ou italien en français, je suis à votre écoute pour produire, ensemble, des textes de qualité. Je tiens également un blog de cuisine et de photographie.

Discussion

2 réflexions sur “Langue de l’humour et humour de la langue (1/2, le français)

  1. En hommage à Pierre Dac et Francis Blanche, je vous propose ce dialogue savoureux de Marc Escayrol :

    – Nous nous tutoyons ou nous nous vouvoyons?
    – Tutoyons-nous; vous vouvoyez souvent?
    – Je tutoie comme je vouvoie
    – Moi, je me tue à tutoyer, mais tout me voue à vouvoyer
    – Vous nous voyez nous vouvoyer?
    – Nous voirons; je veux dire, nous verrons
    – Tout à fait, toutefois tout nous fait nous tutoyer; d’ailleurs, qui vous vouvoie?
    – Mes parents, mais je ne les vois jamais.
    – Ainsi, vos vieux vous vouvoient sans vous voir
    – Et toi, qui te tutoie?
    – Mon oncle, mais seulement chez moi
    – Donc, ton tonton te tutoie sous ton toit
    – Oui, mais mon neveu ne veut nous vouvoyer
    – Et que faites-vous des dames?
    – Tutoyons les veuves et vouvoyons les tantes
    – Mais ma tante est veuve; elle vouvoie son toutou et tutoie sa voiture
    – Vous n’aurez qu’à louvoyer, tantôt la tutoyer, tantôt la vouvoyer
    – Et les nouveaux venus, les vouvoierons-nous?
    – Je veux voir les nouveaux venus nous vouvoyer. Les nouveaux non vouvoyants se verront renvoyés comme des voyous
    – Et les non voyants?
    – Les non voyants vouvoieront!
    – Même au nouvel an? J’aimerais vous y voir, sous leur nombre les non vouvoyants vont vous noyer
    – Au nouvel an, votre dévoué n’envoie de voeux qu’aux vouvoyants non dévoyés.
    – Vous vous fourvoyez!
    – Je ne me fourvoie pas, monsieur, mais je me fous de vous revoir!
    – Alors, allez vous faire voir!

    Cordialement

    Publié par Galatée | 11/12/2012, 23:04

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Langue de l’humour et humour de la langue (2/2, l’anglais) « Les Bloggers Anonymes - 05/18/2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Mieux Notés

Suivez-nous sur Twitter !

Nos derniers tweets

%d blogueurs aiment cette page :