Sur la Toile

Pourquoi j’ai quitté Facebook.

Arrêter Facebook, c’est comme arrêter de fumer. En pire peut-être, parce que le tabac ne fait pas partie intégrante de la vie sociale d’une personne normalement constituée. Eh oui, c’est addictif, on se met à en dépendre complètement, le petit statut du matin, celui de la pause de dix heures, et celui du soir en rentrant du boulot. On se connecte, et oh, tiens ! Cinq notifications ! Alors, voyons. Une invitation à Cityville, j’envoie la paire de Moufles pour Troubadour-les-Ecureuils et moissonne mes parcelles de fraises arrivées à maturité. Une personne aime mon album “Fête du mouton de Tatouine-en-Vercors”, deux ont commenté, avec force “lol” et “tkt”. Un ami (on se comprend) m’a marquée dans une photo, bourrée jusqu’à la racine des cheveux, en train de dormir dans la baignoire.

J’ai une petite pensée émue pour mon boss qui a aimé la photo. Et aussi le statut que j’ai publié à 9h5o : “On se fait chier au boulot, le patron devrait se mettre au Prozac, il craint !”. Je sens que la journée de demain sera drôle. J’ai aussi été invitée à l’évènement “BIG PARTY” à Tokyo ce soir. M’oui. Ah tiens, c’est l’anniversaire de Kabonan Wagabazaki ! Je me demande ce que cette personne fait dans mes amis, 0 amis en commun et il habite au Viet Nâm. Tiens… Le doute m’assaille. Devrais-je le connaître ? On sait jamais, je vais lui souhaiter. Entretemps, deux commentaires sont tombés sur la photo, et un pote vient de me parler sur la Discussion Instantanée.

Oh tiens, il est minuit. J’aurais jamais cru. Encore une soirée de perdue, et je n’ai même pas pu regarder Plus Belle La Vie.

Bon, ben, c’est décidé. Je ne vais plus perdre de soirées à commenter des photos à la con. Je suis une rebelle (comme Tokio Hotel), une aventurière (comme dans Fort Boyard), je n’ai peur de rien (comme dans Secret Story). Je vais arrêter Facebook !

Je vais pouvoir retrouver une vie réelle, protéger mes informations privées (ou au moins les publier ailleurs), oublier des anniversaires la conscience tranquille, réutiliser ma boîte mail… La belle vie comme au temps de la préhistoire, d’amour et d’eau fraîche, tout ça.

Allez, c’est décidé, à partir de maintenant, je retrouve une vie équilibrée, et je me positionne officiellement comme une rebelle de la société (ça vaut bien un lol tmtc, ça, non ?).

Goodbye Facebook, Hello Reality !

Publicités

À propos de 'LeX.

Je suis née le 27 mars 1994 à Grenoble, mais ma famille a déménagé au Québec quand j’avais un an, pour ne revenir qu’en 2003 là où je suis née. J’ai passé mon bac S option internationale anglais en 2009, à 15 ans, et ai fait partie de l’équipe de France de short-track (patinage de vitesse sur glace) avant de finalement choisir d'arrêter ce sport en mars 2o11.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Mieux Notés

Suivez-nous sur Twitter !

Nos derniers tweets

%d blogueurs aiment cette page :